Un murmure dans le lointain

 

Tant de beauté,

Là devant moi.

Et pourtant mon cœur

Se disperse,

Se casse.

Comme des parties de moi

Qui se brisent.

Le reflet dans l’eau

De ses ombres ternies.

Ces miroirs

Qui ne font plus sens.

Victime, humain

Je suis.

Cette partie disparait

Dans la brume.

Les couleurs s’ensorcellent

Et se dispersent.

 

 

extrait du recueil « Sous ma brise » de Liloudaly

Tous droits réservés.

La poésie te parle

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :